Histoire d'UZERCHE


 

UZERCHE fut d'abord une cité forteresse. 
Ses origines sont discutées : certains archéologues y reconnaissent le site d'Uxellodunum ou d'Usercodunum, le dernier oppidum de la défense gauloise dans sa lutte contre César. 

Pépin le Bref fait fortifier la ville en 763 et bâtir une enceinte de 18 tours et un "palais". 

Les armes et la devise de la ville remontent aux invasions sarrasines du VIIIe siècle. Battus par Charles Martel à Poitiers en 732, les Sarrasins se dispersent en Aquitaine où ils séviront jusqu'en 777 chassés par Charlemagne.
Durant cette période, les Sarrasins attaquèrent Uzerche. Selon la légende, ils firent le siège d'Uzerche pendant 7 ans. Les défenseurs, à bout de ressources après sept ans de siège, trompèrent leurs assiégeants par un stratagème : ils lâchèrent dans le camp sarrasin, par un souterrain, leur dernier taureau nourri de leurs dernières rations de grain. Désespérant de prendre une ville encore si bien pourvue en vivres, les Sarrasins levèrent le siège. 

Les deux taureaux des armoiries d'Uzerche rappellent cet épisode de son histoire.  La ville fortifiée ne fut, au cours des siècles, jamais prise malgré les nombreux sièges qu'elle subit au Moyen Age.  Le roi Charles V lui permit d'ajouter à ses armes trois fleurs de lys en souvenir de sa défense contre les anglais en 1374.  La ville devint "Uzerche la pucelle", la ville jamais prise (d'où la mention "non polluta" qui accompagne ses armoiries). 

Uzerche sera un poste frontière entre le Haut et la Bas Limousin et une abbaye prospère durant toute l'ère féodale.

 

UZERCHE devint ensuite une ville de résidence.   Les seigneurs des alentours prirent l'habitude de venir passer l'hiver en ville et firent construire de nombreux petits manoirs donnant un caractère aristocratique à la citée. 

Il faut voir Uzerche depuis les hauteurs qui dominent la rive droite de la Vézère. Un panorama permet d'admirer la ville étagée le long de son promontoire (voir page d'accueil). Parmi les vieilles demeures on remarque au premier plan le château Pontier (XVIe siècle), demeure des Besse du Peyrat, consuls de la ville, et le siège de la Sénéchaussée avec ses trois tours. 

Au VIIe siècle, la ville s'appelle Usarca et devient Usarcha vers 977 puis Usarche entre le XIVe et XVIIe siècle. Au XVIIIe siècle le nom se transforme en Userche ou Userches. Le "z" est apparu de façon fantaisiste au XIXe siècle.